Kinésithérapie

Soigner, rétablir, revalider, améliorer


La kinésithérapie est une spécialité paramédicale, qui utilise des mouvements actifs (gymnastique médicale) ou passifs (massages, mobilisation). Ces indications sont autant préventives que thérapeutiques (rééducation). Pratiquée par des kinésithérapeutes et remboursée par la mutuelle, elle soulage les affections locomotrices, neurologiques ou respiratoires.

Les méthodes de kinésithérapie se composent de massages, d’étirements musculaires, de mobilisation des articulations par des tractions ou toutes sortes d’exercices manuels ou musculaires destinés à faciliter la rééducation après un accident ou une pose de prothèse.

La kinésithérapie peut être exercée pour améliorer la capacité respiratoire de personnes souffrant d’infections ou de maladie pulmonaire. Bien qu’elle soit souvent impressionnante à voir pour les parents, cette kinésithérapie respiratoire donne de très bons résultats dans la bronchiolite du nourrisson.

Ses principales indications sont représentées par des affections de l’appareil locomoteur comme les suites de fracture, la scoliose, les douleurs lombaires, l’arthrose et les rhumatismes, des maladies neurologiques comme l’hémiplégie et la paraplégie, des affections respiratoires s’accompagnant d’une diminution de la fonction ventilatoire comme la bronchite chronique.

Merci à Doctissimo